joystick-1079756_1920    Aujourd’hui une étude du SNJV* indique que :« 28 millions de personnes jouent aux jeux vidéo en France, ce qui représente 65% des français ayant une activité en ligne sur internet et plus de 40% de la population. En effet, 95% des garçons de 8 à 12 ans jouent aux jeux vidéo et y passent 6 heures par semaine ; durée qui augmente chez les  13 – 19 ans, atteignant les 9 heures de jeu par semaine, contre 10h pour la télévision et 11h30 pour Internet.
 
    A la vue de ces chiffres énormes, il apparaît désespéré de lutter contre le courant et de vouloir interdire ou priver votre enfant de ses jeux et de la télé et si l’un de ces problèmes est présents dans votre relation :
 
decision-1013751_1920
  • Conflit perpétuel entre lui et vous sur le temps passé au détriment d’autres activités
  • Travail scolaire en baisse
  • Rien n’est grave, rien n’est important
  • Chaque conversation est un rapport de force
  • Vous baissez les bras faute d’idée pour le détacher de ses jeux ou de son Smartphone
  •  Vous sentez qu’il perd la notion des réalités
  • Vous avez peur pour son avenir : « Mais qu’est-ce que l’on va en faire. ….Etc….
 
 
    Si vous vous reconnaissez dans l’une de ces problématiques, j’espère que la suite de l’article et les quelques astuces que je vais vous livrer vous serviront. D’après la PNL* nous avons tous une « CARTE DU MONDE » différente. Chaque individu fonctionne selon l’idée de comment le monde doit fonctionner (valeurs, croyances, dicton, éducation…etc..).
 
    Le constat est fait que, dès lors qu’il y a conflit dans une relation c’est que l’une ou les deux personnes tentent d’imposer à l’autre sa vision des choses et cela sans tenir compte de celle de l’autre. C’est ce que j’appelle un héros de la médiocrité et celui -là se nomme « la voix de la vérité » ou le « blasé ».
 
  Alors bannissez les phrases telles que :
dislike-157252
De mon temps……….. Moi je n’avais pas besoin….. Les autres …… Ca sert à rien, c’est une perte de temps…. Regarde ton frère, ta sœur, les autres ils……. Bref bannissez le jugement et la comparaison lors d’une discussion.
 
 
Vous voulez que la relation change?
 
    Alors ne cherchez pas à réparer celle existante, proposez lui une nouvelle relation, changez une règle, une habitude, une interdiction, amenez un élément nouveau, allez sur un nouveau terrain. Il n’y a pas si longtemps une maman ayant son enfant une semaine sur deux me disait ceci en réponse à ma question :
 
« Quand vous récupérez votre enfant le lundi soir que lui dites vous? » 
 
 ..et elle de me répondre :
 
 » alors tu as eu des notes cette semaine? » 
 
Je lui ai alors demandé ce qui se passerait si elle lui disait plutôt :
 
 « ….tu m’as manqué…. une semaine sans toi c’est long…..je suis content(e) de te voir….j’avais hâte d’être à ce soir….. »
 
     Lui montrer que vous êtes heureux de le revoir, vous intéresser ensuite à SA CARTE du monde, ce qu’il à fait, ce qu’il a aimé faire , etc…
 
Récapitulons ces quelques astuces :
 
1.       Lui proposer de démarrer une nouvelle relation.
2.       Faites une alliance avec lui sur les bases de cette relation.
3.       Intéressez  vous à son univers, sa vision des choses, ses rêves, a SA      CARTE du monde.
4.       Choisissez un moment convivial pour les discussions importantes.
5.       Jouez avec lui à un de ces jeux.
6.       Demandez lui ce qu’il ressent lorsqu’il joue ou discute avec ses amis.
7.       Aménagez des temps de jeux plutôt que de créer une frustration en interdisant.
 
     Je pense que vous avez maintenant quelques outils en main pour relancer la communication avec votre enfant. N’hésitez pas à poster vos commentaires, astuces ou autres remarques.
 
 
Jean-Pierre BONNET Leader Coach Professionnel Certifié PCC